Comment indiquer votre niveau de langue dans un CV ?

cv par langue

Les temps ont changé et les CV aussi ! En effet, avant, les langues n’étaient pas vraiment un indispensable dans un CV. Il suffisait de mettre ses compétences, son expérience et ses formations pour séduire les employeurs. Aujourd’hui, les choses ont bien changé !

On s’attend à ce que le candidat maîtrise, ne serait-ce qu’une langue étrangère. Cela est considéré comme un véritable atout professionnel. C’est pourquoi, il faudra porter une attention particulière à la rubrique « langue » dans votre CV.

Pour vous aider à réaliser un CV qui séduit, on vous propose notre guide. Donc, sans plus tarder, voici comment mettre en avant vos langues étrangères dans un CV.

Les langues étrangères dans un CV

Actuellement, tous les recruteurs attendent à ce que les candidats maîtrisent au moins une seule langue et c’est en général, l’anglais qui est la plus recherchée, car c’est la langue la plus parlée au monde. Ceci s’applique pour tous les postes, qu’ils soient à dimensions internationales ou pas. C’est pourquoi, mentionner toutes les langues qu’on connaît est un véritable atout dans un CV !

L’anglais est la langue la plus recherchée certes, mais les autres langues vous permettent également de vous démarquer des autres candidats. C’est pour cette raison qu’il est important de s’attarder un peu dans la rubrique « Langues ».

Pourquoi est-il important de mentionner les langues dans un CV ?

Les langues étrangères présentent beaucoup d’avantages dans un CV :

  • Pour certains postes, les langues maîtrisées sont tout aussi importantes que la formations et l’expérience, car ça permet d’élargir ses champs de compétences ;
  • Ça vous permet de vous démarquer des autres candidats qui ont le même profil que vous ;
  • Ça vous permet de travailler à l’étranger ou travailler dans un poste à dimension internationale ;
  • Se démarquer avec une langue rare (autre que l’anglais, comme le russe par exemple ou le chinois.
À lire également :  Conseiller en Nutrition : comment travailler dans la nutrition ?

Par contre, si les langues ne sont qu’un « plus » pour certains postes, elles sont un indispensables pour d’autres. Certaines offres d’emploi imposent la maîtrise d’une langue particulière, notamment l’anglais comme pour les métiers du tourisme, traducteur, interprète, etc.

Comment préciser son niveau de langue dans un CV ?

Le plus important lorsqu’on rédige un CV est de savoir évaluer son niveau. En effet, beaucoup pensent maîtriser parfaitement une langue, alors qu’en réalité ce n’est pas vraiment le cas !
PS : ce n’est pas une bonne idée de mentir sur son CV, car c’est facile de le vérifier lors de l’entretien.

Voici les différents niveaux de langues que vous pouvez utiliser pour votre CV :

  • Langue maternelle : la langue natale ;
  • Bilingue : si vous avez vécu dans deux pays différents, donc, vous maîtrisez parfaitement deux langues ;
  • Courant : vous parlez une langue étrangère avec fluidité ;
  • Intermédiaire : vous pouvez comprendre et vous faire comprendre ;
  • Débutant : vous arrivez à comprendre mais vous n’arrivez pas à faire une conversation.

Le cadre européen commun de référence pour les langues

Si vous n’arrivez pas à vous faire évaluer, vous pouvez utiliser le CECRL ou le Cadre européen commun de référence pour les langues. Ce dernier est composé de 6 niveaux répartis en 3 grandes catégories :

  • Niveau élémentaire (A1, A2) ;
  • Niveau indépendant (B1, B2) ;
  • Niveau expérimenté (C1, C2).

Si vous avez des certifications de niveau, n’hésitez pas à les utiliser comme le TOEFL, le TOEIC, l’examen de Cambridge, le DALF, etc. Ce sont des preuves qui permettent de certifier votre niveau et rassurent les recruteurs.
Sinon, vous pouvez utiliser votre long séjour en étranger ou les cours de langue comme preuve.

Si vous ne maîtrisez aucune langue étrangère, il est inutile de rédiger une rubrique Langues. Dire par exemple que vous avez un niveau débutant en italien n’est pas une compétence.

Amandine Carpentier

Partager cet article :