Changer d’assurance emprunteur : les clés pour optimiser votre contrat

assurance emprunteur

Dans le cadre du financement de l’achat d’un bien immobilier, souscrire à une assurance emprunteur est souvent nécessaire. Mais il peut être judicieux de changer de contrat d’assurance en cours de prêt afin de réaliser des économies ou bénéficier d’une meilleure couverture. Dans cet article, nous vous présentons les étapes essentielles pour changer efficacement d’assurance emprunteur.

Quand et pourquoi changer d’assurance emprunteur ?

Les raisons pour effectuer un changement d’assurance emprunteur

Plusieurs motifs peuvent inciter à changer d’assurance emprunteur :

  • Faire des économies : certaines offres concurrentes peuvent proposer des tarifs plus attractifs que votre assurance actuelle;
  • Améliorer la qualité de la couverture : certains contrats offrent des garanties plus complètes que d’autres, ce qui permet de bénéficier d’une protection renforcée en cas d’accident de la vie;
  • Correspondre aux évolutions réglementaires : la loi relative à l’assurance emprunteur a été modifiée plusieurs fois ces dernières années, notamment avec les lois Hamon et Bourquin, facilitant ainsi les changements pour les emprunteurs.

Le bon timing pour réaliser un changement d’assurance emprunteur

Il est possible de changer d’assurance emprunteur à différents moments du prêt :

  1. Dans les douze premiers mois suivant la souscription : grâce à la loi Hamon, vous pouvez résilier et remplacer votre assurance sans frais pendant cette période;
  2. Au-delà des douze premiers mois : depuis la mise en place de la loi Bourquin, il est également possible de changer d’assurance chaque année lors de la date anniversaire du contrat.

Les étapes pour changer d’assurance emprunteur

Comparer les offres disponibles sur le marché

Avant de procéder au changement d’assurance emprunteur, il est important de rechercher et comparer les différentes offres proposées par les assureurs. Les critères de comparaison peuvent inclure le montant des cotisations, les garanties offertes et les délais de carence ou de franchise. Pour faciliter cette démarche, il existe des comparateurs en ligne qui fournissent un aperçu des contrats adaptés à votre profil et à vos besoins.

Sélectionner une offre puis demander l’accord de la banque

Une fois que vous avez trouvé une offre intéressante, il convient de soumettre ce nouveau contrat à votre banque qui dispose d’un droit de veto sur ce choix. La condition sine qua non pour l’acceptation de la nouvelle assurance est qu’elle présente un niveau de garantie équivalent à celui de l’ancien contrat. La banque dispose d’un délai de 10 jours ouvrés pour notifier son acceptation ou son refus.

Effectuer les formalités administratives

Après avoir obtenu l’accord de la banque, il est nécessaire de compléter les démarches administratives auprès du nouvel assureur et de l’ancien. Cela comprend notamment la signature du nouveau contrat, l’envoi des documents demandés (par exemple un questionnaire médical) et la rédaction d’une lettre de résiliation pour le précédent assureur.

Les nouvelles tendances en matière d’assurance emprunteur

L’assurance déléguée : un moyen de trouver des offres sur mesure

Auparavant, les banques imposaient souvent à leurs clients de souscrire à leur propre offre d’assurance emprunteur. Toutefois, depuis la mise en place des lois Lagarde et Hamon, il est désormais possible de recourir à une assurance déléguée, c’est-à-dire une assurance proposée par un prestataire extérieur. Cette ouverture vers des offres alternatives permet aux emprunteurs de bénéficier de contrats plus personnalisés et mieux adaptés à leurs situations.

Le digital : une facilitation des démarches de changement

Le développement des outils numériques a également grandement simplifié les procédures de comparaison et de changement d’assurance. Les plateformes en ligne regroupent une multitude d’offres, facilitant ainsi leur analyse et permettant aux utilisateurs de sélectionner en quelques clics celle qui leur convient le mieux.

Les assurances à la carte : l’avenir de l’assurance emprunteur ?

La flexibilité semble être une tendance de fond pour l’évolution des contrats d’assurance emprunteur. De plus en plus d’acteurs proposent des offres modulables, où les garanties peuvent être ajustées à volonté selon les besoins et la situation financière de chaque client. Ce mouvement vers une personnalisation accrue témoigne de l’importance croissante accordée au choix et au bien-être des emprunteurs dans le domaine de l’assurance.

Amandine Carpentier

Essayez Chat GPT Gratuitement en Français !